Comment régler sa fixation de ski Rossignol

Comment régler sa fixation de ski Rossignol

Pour faire du ski, il ne suffit pas de choisir le matériel adéquat. Encore faut-il vérifier soigneusement si votre chaussure de ski est suffisamment maintenue afin d’éviter les déchaussages inopportuns, sources d’accidents et donc de blessures en tout genre. Bien régler la fixation de votre ski, c’est vous offrir une bonne dose de glisse alliant plaisir et sécurité. Un magasin spécialisé dans la vente de ski Rossignol nous a fait découvrir qu’il est possible de le faire par vous-même.

Régler la longueur de la semelle et de la compression

Avant de partir au ski, il faut ajuster la fixation avec les chaussures. Cette première étape consiste à serrer le ressort de la butée et celui de la talonnière. Pour ce faire, vérifiez la longueur de la semelle de votre chaussure. En général, celle-ci est exprimée en millimètre et gravée sur le talon de la chaussure de ski. Une fois cette taille connue, vous devrez rechercher la même valeur sur la graduation inscrite sur le patin de votre ski. Il ne vous reste plus qu’à régler cette partie avant de la fixation et ensuite à poser la chaussure dessus (il faut que celle-ci soit engagée correctement dans la butée). Passez maintenant à la partie arrière afin de vérifier si la compression est bonne ou pas. Pour cela, faites glisser la talonnière jusqu’à ce qu’elle soit en contact avec le talon de la chaussure. Appuyez ensuite sur l’agrippe talon pour savoir si la talonnière est crantée comme il faut. Il est temps d’enclencher la fixation afin de vous assurer d’une bonne compression. Si c’est le cas, un indicateur de compression (coloré en jaune et situé sur le côté de la talonnière) fait apparaître un petit trait noir au milieu de la zone de réglage. Sinon, vous devrez glisser de quelques millimètres, en avant ou en arrière, la talonnière jusqu’à obtenir le réglage parfait.

Régler la dureté

Cette deuxième étape du réglage de la fixation consiste à vérifier la faculté de votre fixation à libérer votre ski en cas de chute ou de virage raté. Pour régler la dureté, il faut savoir qu’il existe une valeur propre à chaque skieur. Normée en DIN, cette valeur de sécurité va généralement de 4 à 13. Le mieux est d’aller sur le site www.reglagefixation.fr pour faire le calcul. Plusieurs paramètres sont important, y compris l’âge du skieur, son niveau, son poids, sa taille… afin de garantir un réglage de la fixation dans les normes. Maintenant que vous avez pris connaissance de cette valeur, il est temps de régler la dureté à l’arrière et à l’avant de la fixation. À l’aide d’un tournevis cruciforme, vous devrez ajuster le petit trait de la graduation à la valeur exacte, conforme à votre profil de skieur. Force est de constater que le réglage de la fixation exige de la précision. Sans parler des paramètres qui peuvent changer d’une saison à une autre avec l’évolution de votre niveau, votre poids et d’autres encore. L’idéal serait alors de demander de l’aide auprès des professionnels, notamment sur notre site http://www.snow-concept.com connu pour la fiabilité de ses produits dont les skis Rossignol.